!! Tueur silencieux !!

!! Tueur silencieux !!

L'hiver est là !

Avec son retour, les intoxications au CO font leur retour également. Le monoxyde de carbone est un gaz toxique provenant de la combustion incomplète de carburant (gaz naturel, charbon, bois, propane, essence...). Il est incolore, inodore et non irritant. Il est très difficilement détecté mais se diffuse pourtant très vite dans l’environnement, causant d’importants problèmes de santé.

Quels sont les signes d’une intoxication au CO ? 

Les premiers symptômes qui doivent vous alerter sont des vomissements, des nausées, des maux de tête et des vertiges. Soyez vigilant si ces symptômes apparaissent toujours pendant une même activité (ex : douche) et/ou que plusieurs personnes les ressentent dans une même pièce. 

Si vous ne réagissez pas rapidement, d'autres symptômes peuvent apparaître : une sensation de faiblesse, de la confusion ou une perte de conscience pouvant  entrainer un coma ou un décès. 

Eviter une intoxication au CO
  • Ventilez suffisamment

Il est essentiel de prévoir un apport d'air frais et donc d’une ventilation suffisante. Ne comblez donc pas tous les interstices des portes et fenêtres. Prévoyez une grille de ventilation au bas de la porte ou du mur aux endroits où se situent vos appareils. Pour un chauffe-eau de cuisine par exemple, prévoyez une entrée et une sortie d'air dans le mur extérieur.

  • Utilisez correctement vos appareils

N'utilisez que des appareils adaptés à l’usage prévu. Consultez un professionnel pour l'achat, l'installation et l'entretien de vos appareils et évitez de les acheter en seconde main. Un chauffe-eau de cuisine par exemple, est uniquement conçu pour alimenter le robinet de votre évier. N'utilisez pas d’appareils mobiles, sauf s'ils sont électriques et ouvrez suffisamment le volet d’aération de l'appareil.

  • Assurez-vous du bon fonctionnement du conduit d’évacuation

Veillez également à ce que les gaz de combustion soient correctement évacués. Faites ramoner et inspecter votre cheminée chaque année. N'utilisez pas de dispositif de nettoyage ‘faits maison’. Limitez les coudes et les sections horizontales dans la cheminée ou le conduit de fumée. Réparez les fissures de la cheminée ou du conduit de fumée et faites vérifier votre cheminée si elle est humide.

  • Vérifiez la couleur de la flamme de votre appareil

La flamme de votre appareil au gaz doit toujours être bleue. Une flamme jaune indique une combustion incomplète et un risque d’émanation de CO ! Si c’est le cas, éteignez immédiatement votre appareil et contactez un professionnel.

  • Contrôlez la présence de rouille ou de suie

La présence de rouille ou de suie peut engendrer un mauvais fonctionnement de vos appareils ou des conduits d’évacuation de fumée. En outre, s'il y a beaucoup de condensation dans votre maison (sur les fenêtres ou les portes) ou une humidité anormalement élevée, le risque d'intoxication au CO est plus élevé.

  • Videz chaque jour les cendres de vos appareils à charbon, à bois ou à pellets
  • Utilisez votre barbecue ou votre chauffage de terrasse uniquement à l'air libre
  • Ne laissez pas le moteur de votre voiture tourner dans votre garage fermé
Des gestes préventifs simples et efficaces !
  • Limitez l’utilisation des appareils de chauffage sans évacuation des fumées. N’utilisez pas d’appareils de chauffage portatifs au gaz ou au mazout pendant plus d’une heure, et en aucun cas pendant que vous dormez !
  • Veillez toujours à bien aérer la pièce et à garantir une bonne évacuation des gaz de combustion, surtout si vous disposez d’un chauffe-eau au gaz ou d’un appareil de chauffage sans évacuation des fumées. Les appareils électriques ne posent pas de problème.
  • Soyez attentif aux signes de combustion incomplète : flamme de couleur jaune (elle doit normalement être bleue), dépôt de suie autour de l’appareil et degré d’humidité ambiante élevé.
  • Avant chaque saison hivernale, faites vérifier votre appareil de chauffage par un professionnel agréé et ne le laissez pas trop longtemps tourner à faible régime. Cela réduit le tirage dans la cheminée.
  • Adaptez la taille de votre chauffage à celle de votre pièce.
  • Aérez vos pièces tous les jours.
  • Utilisez la hotte aspirante au-dessus de la cuisinière à gaz.
  • Faites ramoner votre cheminée et autres conduits d’évacuation chaque année. Brûlez-y uniquement du bois sec non traité.

 

Dans le doute, vous pouvez acquérir un détecteur de qualité.  Il doit être conforme à la norme belge NBN EN 50291-1.  Des labels tels que BOSEC, NF, TÜV, Q-label, VdS, etc. sont des marques certifiées par un organisme indépendant qui a vérifié la conformité du détecteur avec la norme.

 

Pour plus d'infos : https://www.nejouezpasaveclefeu.be/